Judith ou le meurtre purificateur

Posté par femmeenimages le 17 avril 2010

                                     Judith

L’histoire de Judith et d’Holopherne a connu un succès durable dans la gravure du XVIème siècle français où les exploits de cette héroïne fournissent près de 40 % des représentations féminines positives inspirées de l’Ancien Testament. Dès le XVIIème siècle sa popularité diminue légèrement. Judith «  la vierge, pudique et vaillante » est une femme-homme car elle maîtrise les armes. La représentation traditionnelle de Judith commémore la décapitation d’Holopherne. La ville de Béthulie étant assiégée, les citoyens veulent se rendre, mais Judith s’y oppose, haranguant à ce propos  les prêtres et le peuple de la ville. Habillée d’un costume qui renvoie à l’iconographie sainte et aux habits des religieuses contemporaines, elle se rapproche de l’allégorie de la virginité et de la vertu. Son éloquence finit par convaincre ses concitoyens et elle prend la route avec sa fidèle servante. Par la suite, elle réussit à séduire Holopherne en usant de ses charmes. Atouts irrésistibles du corps ici exploités pour de «  bonnes raisons » , puisqu’elle réussit à décapiter son ennemi.

De ce fait  le meurtre est purificateur car la belle veuve venge et rétablit sa chasteté compromise.

Laisser un commentaire

 

docetcom |
Une trentenaire accomplie, ... |
Les énergies du bien-être |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'écologie pour les nuls
| Malica: une candidature int...
| la vérité toute simple